Les blessures de l'amour sont si ouvertes que même le temps ne les refermeras pas
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1001 contes !

Aller en bas 
AuteurMessage
Midona

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: 1001 contes !   Mar 3 Nov - 21:04

Il était une
fois
un petit pâtre nommé
Zach. Il avait des cheveux bruns tout le temps en bataille. Ce berger
n'avait qu'un bout de tissu pour s'habiller. Il n'avait pas de
chaussures et lorsque la neige tombait, le pauvre petit sortait tout
de même pour faire brouter les moutons, dans le froid.

Ce
jour-là, Zach se leva, comme d'habitude, très tôt, alors que me
soleil n'avait pas encore fait son apparition dans le ciel étoilé.
Il ne sentait pas bon, vu que le pâtre dormait avec les bêtes.
Avant de manger, il prépara le petit-déjeuner de ses «Parents».
Aussitôt, l'on commença à le critiquer. La mère lui dit :

«-C'est
trop cuit !


-Tu
n'es qu'un bon-à-rien, vas au travail sur-le-champ
,
renchérit le père»

Zach
alla donc travailler, sans avoir rien mangé. A midi, la faim le
tiraillait, et il était temps pour les bêtes de recevoir leur foin.
Il compta les moutons avant de rentrer : catastrophe ! Il manquait un
agneau, et le loup rôdait dans la sombre forêt. Zach laissa le
troupeau au chien et courut en appelant le pauvre bébé. Il arriva
vers un puît de pierre, depuis longtemps en ruine.

Sauf
que le puît n'était plus en ruines !

Soudain,
une femme, entièrement blanche, sortit de nulle part, son aura
éclairent les moindres détails, dans l'ombre, rassurant part sa
chaleur le jeune pâtre.

«-Je
suis la fée du puît
,
déclarat-t-elle. Zach,
vas-vite porter cette lettre au roi ! Je m'occuperais de l'agneau et
du troupeau.»


Et
le petit agneau sortit de derrière le puît ! Zach, soulagé, courut
longtemps. Mais... devant la grande Porte Royale, les gardes se
moquèrent de lui.

«Les
fées, ça n'existe pas
,
rigolèrent-t-ils. Et à
présent, mendiant, file, ou nous te jettons dans les geôles du Roi



Mais Zach ne se découragea pas,
et coutourna le palais jusqu'à la fenêtre du Roi. Par chance, ce
dernier était à son balcon, en train de nourrir les oiseaux. Zach
l'appella :

«Sire
! Sire !


-Qui
me mande ?


-Moi,
Sire. Je vous apporte la lettre de la fée du puit !


-attends
moi, j'arrive.»






Nul ne sait ce qui était
écrit dans cette lettre : toujours est-il qu'une semaine plus tard,
Zach épousait la princesse Mélofée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
1001 contes !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un livre de contes
» Snobisme des contes classiques..?
» Contes et Légendes de Bretagne
» Les contes du Baragouineur : Thiekar et Tarkh, frères de sang
» Le silm sans les contes inachevés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Interdites :: Zone membres. :: Flood. :: Fan fics.-
Sauter vers: